• 15 000 connexions depuis janvier 2010 !

    Merci à tous nos lecteurs ... et n'hésitez pas à contribuer par vos commentaires et par vos propositions d'articles et de sujets.

    Corotzilla continue !


    votre commentaire
  • en cliquant ici et en suivant les instructions :

    http://corotzilla.eklablog.com/newsletter


    votre commentaire
  • Plus de 10 000 connexions bien avant sa deuxième année, notre monster-blog Corotzilla est en pleine forme ! ... Continuez de nous lire et de nous commenter et faites connaître notre blog auprès de vos amis.

     

     


    votre commentaire
  • Quand on a parmi ses connaissances quelqu'un qui a un blog sur le Japon, on le fait savoir :

    Pour le blog de Gaëlle "Gaeru" (et pas Gairu, pfff ...) , cliquez ici :

    Copinage


    4 commentaires
  • Plusieurs élèves du lycée Corot nous ont interpelés, M. François et moi-même (C. Crestani), pour savoir si un club-Japon serait mis en place cette année au lycée.

    Il n'y aura pas de club-japon au lycée cette année ...

    ... mais qu'à cela ne tienne, Corotzilla est encore là et en pleine forme !

    Tous ceux qui veulent faire partager leur passion (amour) pour la culture japonaise et pour le Japon en général peuvent rédiger des articles sur les sujets qui les intéressent (apprentissage de la langue, échanges, musique, lectures, mangas, dessins, mode, gastronomie, ...) afin de les faire partager au plus grand nombre.

    Actuellement, un article est en préparation sur un voyage linguistique qui s'est déroulé cet été.

    Nous restons en contact avec nos "vieux amis" de la première année, Nagashima Yu, Florent Chavouet, Patrick Honnoré dont nous vous donnons des nouvelles régulières et qui sont soucieux de savoir comment fonctionne notre petit Japan-fan-club.

    Nous essayons de vous tenir informés de l'actualité culturelle (pas seulement) qui concerne notre pays de coeur.

    On attend donc vos contributions à l'adresse corotzilla@orange.fr ainsi que vos réactions sous les articles publiés.

    Tous à vos claviers !

     


    3 commentaires
  • Nous sommes tous très choqués par les derniers événements qui affectent le Japon depuis 3 jours. Les images et les nouvelles apportées par les médias sont effarantes et terriblement angoissantes.

    Vous pouvez être rassurés pour ce qui concerne Melle Yuka Takasé qui se trouvait à Tokyo au moment du tremblement de terre. Elle va bien.

    Depuis ce matin, elle a rejoint ses parents plus au sud (Kainan, au sud d'Osaka) et elle est soulagée. Comme tous les Japonais, elle se fait beaucoup de souci pour les jours à venir mais elle dit aussi "que le Japon a l'habitude et va se relever"

    A tous ceux qui ont un correspondant japonais, c'est le moment de leur témoigner votre amitié en leur envoyant des courriers réguliers pour prendre de leurs nouvelles et pour leur apporter votre soutien et votre affection.

    N'hésitez pas à me faire parvenir des nouvelles de leur part, je les publierai sur le blog. (corotzilla@orange.fr)

    J'ajoute ce lien  et celui-ci vers deux excellents articles de Philippe Pelletier, géographe à Lyon II, qui remet quelques idées reçues à leur place à propos de la situation actuelle au Japon.


    6 commentaires
  • Photos Semaine Japon au lycée Corot

    Bravo à nos 8 élèves de terminale qui ont tous décroché leur bac littéraire. Le vieil adage : "Les voyages (au Japon) forment la jeunesse" est encore confirmé !


    4 commentaires
  • Le 02 juin, lors d'une soirée destinée à clore cette 1ère année du club Japon COROTZILLA, nous avons présenté aux parents, collègues et amis les photos de notre voyage, carnets de voyage et les travaux d'exposition (visibles au CDI).  

    Photos Semaine Japon au lycée Corot



    Photos Semaine Japon au lycée Corot


    Nous avons aussi récompensé nos lauréates des concours photos (Elise, Imane, Caroline) et de la nouvelle (Gaëlle, Imane et Elise, nouvelles à lire dans la rubrique dédiée).

    Photos Semaine Japon au lycée Corot



    Photos Semaine Japon au lycée Corot



    Cette soirée a fait l'objet d'un article publié dans l'Observateur du Douaisis (édition du Jeudi 03 juin 2010)



    Douai : l'aventure de 15 élèves dans les quartiers de Tokyo
    Du 17 au 26 février dernier, accompagnés de deux enseignants, ils se sont immergés dans plusieurs quartiers de Tokyo. Nom de code : Corotzilla.

    Corotzilla, nom de code d'une opération ambitieuse menée de bout en bout par deux enseignants du lycée. Celle d'un voyage de 15 élèves à Tokyo durant 10 jours.

    Des voyages linguistiques, tous les lycées du Douaisis en organisent chaque année. En revanche un voyage à dimension culturelle et pédagogique au Japon, c'est beaucoup plus exceptionnel.  C'est l'aventure vécue par 15 élèves du club Japon du lycée Corot. Du 17 au 26 février dernier, accompagnés de deux enseignants, ils  se sont immergés dans plusieurs quartiers de Tokyo. Nom de code : Corotzilla. Une expérience qui a marqué ces jeunes esprits dont leurs restitutions ont été présentées ce mercredi lors d'une rétrospective.  Ce que l'on peut dire, c'est que le Japon les a largement inspirés. Ce projet étonnant a d'abord germé dans l'esprit de Morgan François, 36 ans. Ce professeur de français, passionné de littérature asiatique et nippone, commence par évoquer l'idée avec un collègue, Christophe Crestani, 42 ans.  « Tout a commencé par une simple discussion entre deux cours dans un couloir du lycée », se souvient Morgan François.  Cet aparté anodin va à l'origine d'un projet pédagogique ambitieux et unique  : organiser un voyage au Japon avec des élèves volontaires. Dès l'été 2009, Morgane François profite de ses vacances pour se rendre au pays du soleil levant « histoire de prendre des repères et des contacts pour mettre en place le projet ». Une semaine intense à Tokyo.

    Projet exceptionnel

    A l'origine, les deux enseignants avaient l'idée d'accompagner 40 élèves. Finalement, face aux contraintes financières, les deux professeurs se sont limités à 15 élèves. Un dossier a été présenté au conseil régional du Nord-Pas- de-Calais. Cette collectivité locale finance chaque année des projets pédagogiques exceptionnels. 
    En apprenant l'existence de ce dispositif, les deux enseignants se sont lancés dans l'aventure en commençant par le plus difficile : constituer un dossier solide  examiné par les élus régionaux, mais aussi réaliser des dizaines de devis afin d'évaluer le coût d'un tel voyage.  Nos deux professeurs avaient une difficulté et non des moindres : comment choisir les élèves pour ce voyage. « Nous avons eu l'idée de créer un club Japon en septembre, explique Christophe Crestani. Sans pour autant annoncer notre projet de partir là-bas.» Une manière intelligente d'évaluer la motivation des élèves pour un tel voyage.  Après des mois de travail et de suspens, le Conseil régional a finalement accepté d'attribuer 20 000 euros. A cette somme s'est ajoutée une participation des familles de 600 euros chacune et enfin une aide de 5000 euros du lycée Corot. 
    Article rédigé par : Laurent Goudet


     


     ainsi qu'un article dans la voix du Nord  (édition du mardi 8 juin 2010)

    Quinze élèves du lycée Corot racontent leur voyage au Japon

     

    Élèves, parents et amis sont venus nombreux écouter le récit des quinze élèves qui ont séjourné dix jours au Japon.

     
    Photos Semaine Japon au lycée Corot


    Mercredi, les quinze élèves du lycée Corot qui ont participé au projet Japon ont invité leurs parents ... et professeurs à découvrir le bilan de leur action. En particulier le bénéfice de leur voyage au pays du soleil levant.

    Ce projet a été initié par deux enseignants du lycée, Morgan François, professeur de lettres et passionné du Japon, et son homologue d'histoire-géo, Christophe Crestani. Le club Japon, mis en place à la rentrée de septembre, a fait en sorte d'organiser un séjour au Japon pour quinze élèves du lycée, du 17 au 26 février.

     

    Les quinze élèves ont livré leurs impressions sur ce séjour, qui s'est avéré passionnant et riche en découvertes.

    Satisfaction aussi du côté des deux enseignants, fiers d'avoir permis à leurs élèves de vivre un beau voyage initiatique, dans un monde fascinant. « C'est une expérience qu'ils ont tous appréciée et qui a suscité pas mal d'interrogations, de curiosités mais aussi d'admiration, expliquait le professeur Morgan François. Les rencontres culturelles avec des écrivains ont aussi été un des temps forts de ce voyage, des échanges inestimables pour les élèves ». •

    S. R.




    votre commentaire
  • Le prix Corotzilla 2009-2010 de la meilleure nouvelle a été attribué à Gaëlle Méhard pour L'Affiche. En second, le jury a choisi Le Carnet d'Imane Ziouche. La troisième place est allée à Elise Dewez pour Des Gants blancs.
    Bravo à elles trois pour avoir su si bien rendre compte de leur voyage en nous entraînant dans leur univers personnel et fantastique.

    Merci aux 9 autres Corotzilleurs-ses qui ont participé à l'écriture de ces textes qui feront l'objet d'un prochain recueil qui les rassemblera toutes accompagnées des magnifiques dessins de Clément Dequidt.

     


    2 commentaires

  • 1er prix de la nouvelle Corotzilla 2009 - 2010

    L'affiche

    Texte de Gaëlle Méhard, illustration de Clément Dequidt


    Nouvelles


    Il voulait partir, partir très loin, quitter Paris.

    Mais pour aller où? Avec sa morphologie il ne passait pas inaperçu. Ca lui serait donc difficile. Mais pourquoi vous demanderez-vous? On définit pourtant Paris comme une belle ville, très grande où il fait bon vivre. C'est une ville magique, remplie de monuments et de lumières. C'est la ville de l'amour.

    Mais lui, il en avait assez de tout ça! Pour lui Paris n'était plus qu'irrespect, bruit, violence; voilà ce qu'était devenu le VRAI Paris. Et il voulait quitter tout ça! De toute manière, il n'était plus d'aucune utilité ici. Plus personne ne faisait attention à lui et aux articles qu'il vendait. Il était devenu invisible, encombrant. Il se sentait vraiment vide et seul. Depuis quelques temps il réfléchissait beaucoup sur ce qu'était sa vie et ce qu'elle avait été. Il se sentait usé, il avait besoin de changer d'air. Vite, très vite. Il étouffait. Mais il ne savait vraiment pas où aller. Les gens comme lui n'ont pas de famille et pas d'amis car ils sont trop différents. Ils servent juste de décor dans ce genre de ville. Quand on vient les voir c'est par intérêt personnel sinon les gens se moquent d'eux. Quel gâchis pensait-il souvent. Il était là, ressassant ses sombres pensées quand il vit ou plutôt revit cette affiche qui le narguait depuis quelques jours déjà. Elle était vraiment magnifique. Imposante. Très colorée. Sur cette affiche il y avait une ville, une très belle ville au premier plan avec un temple. Cela formait un contraste saisissant entre tradition et modernité. Peut-être que les gens comme lui avaient leur chance dans ce pays. Car tout comme ce temple, lui aussi était confronté à la modernité, au développement. Mais ce temple avait l'air d'avoir sa place dans ce pays. Comment se faisait-il que ce temple ait l'air à sa place dans ce décor ? En bas de l'affiche, un slogan : "A chacun sa place". Seulement quatre mots, quatre petits mots qui le faisaient beaucoup réfléchir. Sa décision fut prise. Il irait au Japon! Il voulait avoir sa place dans le monde et ce pays la lui offrirait, l'espoir revenait et lui redonnait l'envie de vivre. Personne ne remarquerait sa disparition car personne ne venait le voir. C'était maintenant ou jamais. Un nouveau monde, une nouvelle vie l'attendait. Il partit. Adieu la France bonjour le Japon! Il ne regretterait rien!

    Quand il arriva au Japon, il se crut en plein rêve. Une ville pareille n'était pas possible! Il se dégageait une atmosphère si particulière! Ce pays respirait le respect. Le respect de l'ancien et du moderne. C'était parfait pour lui. Les Japonais montraient du respect pour tout ce qui les entourait : la nature, les gens, les objets. Ils s'inclinaient beaucoup. Au début il trouvait cela comique, mais à présent il commençait à comprendre ce que le slogan voulait dire. Il se sentait bien dans ce pays si différent du sien, à sa place. Ils s'inclinaient car pour eux les autres avaient plus d'importance que leur propre personne et il aimait cette philosophie. Pour la première fois depuis longtemps il se sentait BIEN. La ville était vraiment impressionnante! Des buildings partout, vraiment imposants. Il remarqua vite que la ville était très organisée et que cela permettait une bonne circulation. En effet, il y avait énormément de monde. Paris, à côté, semblait vide. Jamais il n'avait imaginé quelque chose comme ça! Il eut le coup de foudre. Il tomba amoureux de ce pays. Mais encore fallait-il trouver son utilité. Il vit que les gens comme lui étaient nombreux. Il ne serait plus seul, il en était certain à présent. Mais pour l'heure il ne pouvait rien faire si ce n'était observer la foule qui passait devant lui. Le va-et-vient des Japonais l'impressionnait. Il y avait toujours du mouvement. Il se faisait remarquer dans cette ville avec sa morphologie mais les gens lui souriaient, il était normal pour eux. Mais il ne savait pas où aller. Un vieil homme passa près de lui et remarqua qu'il était en mauvais état. Il décida de le remettre en forme et de lui redonner une nouvelle jeunesse, une nouvelle fonction. Il l'emmena chez lui. Une petite maison recluse assez charmante. Le vieil homme l'installa confortablement et commença ses soins. Une fois terminé il se sentit renaître, il était devenu quelqu'un d'autre, non plus ce vendeur insignifiant qui s'était fait battre par des voyous dans une rue de Paris. Il était devenu méconnaissable. Il se sentait heureux, en harmonie avec ce pays et UTILE. Le vieil homme l'installa dans un quartier confortable où il put faire ses preuves. Tout le monde venait le voir, lui acheter ses produits. Il vivait enfin. L'ère de la souffrance était révolue, elle avait fait place à la paix et à la joie. Il vivrait enfin sans se cacher. Il était fier d'être ce qu'il était. Un distributeur. Un distributeur de boissons japonais.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique