• Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente ...

    Une petite maison à Kamakura

     

     

    Tous les architectes, enfin presque tous, sont heureux d’avoir à construire une maison. Mais l’occasion d’y arriver prend parfois des voies surprenantes.

     

    Il y a deux ans en croisant une prof. dans l’école de Design où j’enseigne, je remarque la très jolie bague en argent que porte ma collègue. Comme je lui en fais compliment, elle me raconte que c’est une connaissance à elle, créatrice de bijoux, qui les réalise. Celle-ci n’a pas de boutique, mais organise chaque année une exposition dans une petite galerie sur Aoyama Dôri, la grande artère commerciale de Tôkyô. Quelques mois plus tard, passant dans cette rue, je tombe par chance sur les trois jours d’exposition annuels de bijoux de madame K. Si j’aime bien les regarder aux doigts des autres, je confesse avoir un faible pour les bagouzes à mes propres mains. Pour un peu j’en porterai à tous les doigts : trois pour l’instant suffisent, faut garder un minimum de sérieux quand on est architecte et que l’on côtoie toutes sortes de clients.

     

    Bref je rentre dans la galerie, nous faisons connaissance, elle me montre sa nouvelle collection, je repars avec deux bagues, où plutôt deux promesses de bagues, n’ayant pas réussi à les enfiler sur mes gros doigts. Rendez-vous a été pris à son atelier pour un essayage. Quelques semaines plus tard, nous passons un long moment à voir toutes ses créations et je repars cette fois-ci les doigts chargés d’argent.

     

    Deux mois passent quand Mme K. nous téléphone car elle a décidé de déménager de Tôkyô à Kamakura, l’ancienne capitale féodale, qui se trouve au bord de la mer. Mme K. qui est célibataire, a une autre passion, le surf. Elle veut donc habiter dans une maison qui lui servira aussi d’atelier, proche de la plage pour aller surfer dès que le temps le permet. Le Pacifique n’étant pas froid, on peut en profiter à peu près toute l’année.

     

    Mme K. n’a qu’un budget assez restreint. Nous proposons donc une toute petite maison entièrement en bois à mi-chemin entre une cabine de plage agrandie et un pavillon. D’apparence modeste, cette sobre boîte recouverte d’un enduit gris pâle légèrement sableux, offre par contraste un intérieur étonnement spacieux. Profitant d’une légère déclivité du terrain nous avons dessiné des demi-niveaux qui donnent une grande fluidité à l’espace et en agrandissent la perception. Par contraste avec l’extérieur, ici tout est en bois : avec les poutres et les jambes de force apparentes, on se prend pour Jonas dans le ventre de la baleine. Une baleine de bois, échouée près de la plage, dont la grande terrasse en bois dévoile le mont Fuji.

      

    Maison pour une célibataire, créatrice de bijoux et surfeuse

    Architecte : Mikan

    Le lien vers le cabinet d'architectes Mikan est ici (en japonais et en anglais) et un article sur Manuel Tardits

     Manuel Tardits attend vos réactions en commentaires et il se fera un plaisir d'y répondre

    Toutes les photos sont cliquables

       Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation  Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation  Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation   Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation  Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation  Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation   Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation  Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation  Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation   Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation  Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation Manuel Tardits, architecte à Tokyo nous présente sa dernière réalisation

    Pour celles et ceux que ça intéresse, le site Mme K, créatrice de bijoux, de la part de Manuel Tardits : www.sumikaneko.com 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    c-2 Profil de c-2
    Mercredi 26 Septembre 2012 à 22:59

    Quelque chose de particulier me lie à kamakura. C’est l’endroit où pour la première fois j’ai mis les pieds et les mains dans l’eau du Pacifique. Quelques larmes me sont montées aux yeux. Emotion de professeur de géographie


     Venant de l’exact opposé du continent eurasiatique, si j’en éprouvais la folle espérance, il était assez peu réaliste qu’un jour je vois le Pacifique. Et pourtant …


     http://corotzilla.eklablog.com/4eme-jour-les-temples-de-kamakura-et-le-pacifique-a1029997


     Cher Manuel, j’ai eu le privilège de faire votre connaissance à l’occasion de notre voyage scolaire en 2010 … et je retrouve aujourd’hui dans vos lignes l’enthousiasme et la créativité dont nous avions eu un bel aperçu à l’occasion de la conférence que vous nous aviez donnée alors.


     http://corotzilla.eklablog.com/rentree-des-classes-a-tokyo-a1032732


     A vous lire, on comprend d’emblée que prendre ses crayons ou sa souris d’ordinateur pour dessiner une maison est avant tout affaire de rencontre, d’émotions, d’observation minutieuse des êtres et des lieux.


     Et nous revient aussi que l’Architecture est d’abord un Art majeur (le 1er selon le philosophe Hegel), une création inspirée … avant d’être l’action de construire.


      Cher Manuel, vous êtes français et de formation professionnelle française comme vous nous l’aviez dit lors de notre rencontre … et pourtant votre maison semble faire la synthèse de biens des constructions classiques de l’architecture du Japon.


     Je me risque à essayer d’en reconnaître quelques-uns des aspects les plus typiques : la porte d’entrée coulissante à la manière d’un fusuma, l’espace intérieur à ossature de bois comme dans biens des ikkodate, les murs très fins à la façon d’un apãto … Je me trompe ou cette maison est un exercice de style ?


      Mais il y a aussi toutes ces ingénieuses trouvailles comme ces ½ niveaux ou bien ces escaliers qui semblent flotter dans l’air … cette immense clarté intérieure et cette vue magnifique vers l’extérieur. Mme K. voit-elle vraiment le vénérable Mt Fuji depuis sa table de petit déjeuner ? C’est inouï.


      Quelques questions me viennent tout de même :


    - Sur les photos, on n’aperçoit aucune source de chauffage autre qu’une petite climatisation. La température à Kamakura permet-elle de faire avec si peu ?


    - En France, désormais, les normes de construction sont drastiques en matière de consommation d’énergie ? Est-ce le cas au Japon ? L’accident de Fukushima a-t-il changé quelque-chose dans la manière de construire ?


     Travaillez-vous en ce moment à un autre projet de maison particulière ?


    Serait-il possible que Mme K accepte de nous montrer quelques photos de sa maison désormais meublée et de son atelier de bijoux ?


     Un immense MERCI pour votre contribution généreuse à notre blog et à très bientôt.


     C2

    2
    MF
    Samedi 29 Septembre 2012 à 14:17

    Oui, cher Manuel, un grand merci pour cet article passionnant.


    Comme C2, j'aimerais savoir quelles influences architecturales japonaises l'on retrouve dans ce projet?

    3
    Yuka.T
    Samedi 29 Septembre 2012 à 22:14

    Cher Manuel,


    quelle est la surface habitable de la maison, son orientation, et quel bois a été utilisé pour sa construction?


    Merci!

    4
    manuel tardits
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 17:19

    Excusez moi de la lenteur à répondre à tous vos commentaire, mais je n'étais pas prévenu de l'arrivée des commentaires. Heureusement Morgan veillait au grain et m'a très amicalement prévenu.

    Je vous réponds donc maintenant et grâce à lui.

    C1- Merci pour ces paroles simples et touchantes par-dessus l'espace et le temps.

    Un exercice de style très certainement car nous cherchons toujours avec mes 3 partenaires japonais (à ne jamais oublier dans nos créations communes) à prendre plaisir en dessinant nos projets. Ceci bien sûr en cherchant à comprendre ce que souhaite ou aime les gens. Un exercice de style également car la petite maison en bois est un type de construction fréquent au Japon.

    La vue sur le Fuji est visible de la chambre de Mme K. à l'étage et depuis sa table de travail ou sa sdb. Quand elle prend son bain elle peut voir le célèbre mont.

    Chauffage. Comme vous l'avez bien vu il y a très peu de chauffage dans la maison dont l'isolation est faible comparée à la France. Il y a en fait deux appareils de climatisation mais la pièce centrale n'est pas très grande et se réchauffe vite. Kamakura n'est pas très froid non plus. Nous craignions plus l'été et avons créé des ouvertures permettant des courants d'air naturels permanents et par lesquelles la chaleur peut s'échapper. Nous avons également prévu des crochets pour installer des auvents en joncs traditionnels que l'on peut accrocher l'été pour se protéger du soleil côté terrasse.

    Les règles de consommation d'énergie ne sont toujours pas encadrées par une réglementation contraignante comme en France. Ceci malgré l'incident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima et au renchérissement des factures d'électricité. En ce qui nous concerne nous essayons tant que faire ce peut de bien isoler nos constructions (mais pas toujours) et surtout d'utiliser des procédés simples et naturels, donc très économiques, pour aérer nos bâtiments en été (qui est beaucoup plus long, plus chaud et plus humide que celui du nord de la France. Nous sommes à Tôkyô à la latitude de la Tunisie).

    Nous réalisons en moyenne 4 à 5 maisons particulières par an.

    Pour les bijoux et l'atelier je vais demander à Mme K. Je vous tiens au courant.

    C2- Quand on construit une maison au Japon, surtout quand c'est le lieu où l'on habite depuis presque 30 ans, on ne se dit pas qu'on va réaliser une maison japonaise. On va réaliser une maison pour M. ou Mme Suzuki ou Honda à tel ou tel endroit. De même un architecte en France ne se dit pas qu'il va construire une maison en France. Cela n'a rien d'exotique pour nous, même si cela n'enlève rien au plaisir de concevoir. Par contre nous travaillons dans un contexte culturel, physique, climatique particulier. Nous cherchons donc toujours à utiliser les ressources locales. Nous aimons beaucoup travailler en bois car c'est économique et très "vivant". Il y a par ailleurs d'excellents charpentiers avec qui l'on peut travailler en confiance. Par exemple dans la maison les escaliers étaient plutôt difficiles à réaliser et nous avons profité de notre connaissance des techniques locales et du savoir-faire du menuisier. Nous recherchons aussi beaucoup la légèreté visuelle et les proportions des structures et des rythmes des travées sont souvent liés à des dimensions standards ici. Par ailleurs nous faisons toujours attention à l'été chaud et humide en cherchant à créer les vents coulis dont je parlais en C1. Les matières sont importantes aussi et les teintes. L'extérieur est dans un enduit gris à l'aspect un peu sableux, étendu à la truelle de bois ou de métal pour avoir un aspect ou moins lisse. (très lisse et doux près de l'oeil quand est sous l'auvent près de la porte d'entrée. Plus rugueux sur le volume supérieur pour lui donner plus de matérialité). 

    C3- La surface habitable de la maison est de 63m2. C'est donc une toute petite maison que nous avons essayé d'agrandir visuellement par le truchement des 1/2 niveaux et de l'escalier qui "flotte" entre la chambre et le salon-sam/cuisine.

    Il y a plusieurs essences de bois à l'oeuvre dans la maison, c'est d'ailleurs une des difficultés du travail de les accorder les unes aux autres. Les choix sont économiques, esthétiques, liés aux qualités structurelles et à leur dureté (pour le sol par exemple). Ici les murs sont en panneaux de mélèze, les marches et les parquets en tamo, la porte en contreplaqué de cèdre, les structures en cèdre.

     

     

    5
    c-2 Profil de c-2
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 17:47

    Merci Manuel pour vos explications éclairantes. Je commence dès aujourd'hui à mettre l'argent de côté pour acheter mon petit lopin de terrain à Kamakura et pour venir vous voir chez Mikan ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :