• Actualités / 最新情報

    C'est en ce moment... ou pour bientôt !

  • De MF

    Nouveau bijou électro pop signé Sakanaction

    Retrouver le site dédié en cliquant aussi ici

     

     


    votre commentaire
  • De MF

    Le magazine "masculin" The Good Life vient de sortir un hors-série de 350 pages spécial Tokyo

    Économie, société, transports, gastronomie, architecture, culture, mode...

    Cliquez pour découvrir :

    The Good life, spécial Japon


    votre commentaire
  • Avec Victoria

    Mercredi 16 novembre et jeudi 27 novembre, à la Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société (2, rue des Canonniers, LILLE) :

    Dans un contexte d’insécurité maximum, comment les individus ont dû et pu prendre le contrôle de la situation et se substituer à l’État pour cogérer la catastrophe nucléaire et ses conséquences.

    Cogérer les dégâts du désastre nucléaire de Fukushima

    Par une équipe de chercheurs français (Universités de Lille I et Paris 8) et japonais (Universités de Kyoto et Fukushima) et en présence de représentants de la société civile japonaise.

    Cliquez sur l'image pour plus d'infos :

    Vulnérabilité et protection humaine ç Fukushima


    votre commentaire
  • De MF

    Noël approche ! Corotzilla vous donne quelques idées de cadeaux !

    Commençons cette petite sélection par deux parrains de Corotzilla dont les ouvrages sont sortis cette semaine.

    Il s'agit bien sûr de Florent Chavouet qui nous propose ses Petites coupures à Shioguni toujours aux éditions Philippe Picquier.

    Après Tokyo sanpo et Manabe shima, le dessinateur nous emmène cette fois dans une fiction nocturne aux (fausses?) allures de polar.

    Florent vous en parle sur son blog et vous rappelle qu'il est dès aujourd'hui en dédicace.

    Dans un mois, c'est Noël !

    Un autre ami de Corotzilla fait également l'actualité : l'architecte Manuel Tardits avec la sortie d'un ouvrage collectif composé de textes de Véronique Hours et Fabien Mauduit et de photos de Jérémie Souteyrat intitulé L'archipel de la maison aux éditions Le Lézard noir. L'ouvrage est en quelque sorte le catalogue de l'exposition "Japon, l'archipel de la maison" qui sillonne actuellement la France et que nous attendons à Lille en 2015. Nous vous en avions déjà parlé ici.

    N'oublions pas l'actu cinéma avec la sortie du dvd du dernier long métrage de Miyazaki, Le Vent se lève.

    Dans un mois, c'est Noël !


    6 commentaires
  • De MF

    Série : gestion des risques (images cliquables)

    Quand vous résidez au Japon près de l'océan, si vous vous promenez dans les rues ou si vous prenez le train, vous apercevrez forcément ces différents panneaux.

    Ils vous indiquent qu'ici un immeuble vous permet de prendre de la hauteur,

    MF au Japon (8)

    à quelle altitude vous vous trouvez,

    MF au Japon (8) MF au Japon (8)

    ou comment évacuer votre wagon.

    MF au Japon (8)

    Alors vous pensez "voilà qui est rassurant !" Le risque est vraiment pris en compte.

    MF au Japon (8)

    Dans la ville de Kainan, près de Wakayama, la municipalité a autorisé la construction d'un complexe regroupant les services de secours: pompiers, ambulances... Il se trouve très près du bord de mer...

    MF au Japon (8)

    Rassurés ?


    2 commentaires
  • De M

    Série: Océan Pacifique

    Nous sommes à quelques kilomètres au sud de Wakayama. La côte escarpée cache quelques petits villages de pêcheurs.

    Pas facile d'être lycéen quand il faut rentrer à vélo ! Heureusement, la vue est spectaculaire. Enfin, pas sûr qu'ils prennent le temps de regarder vers le large.

    Moi, je ne m'en suis pas privé ! (images cliquables)

     MF au Japon (7) MF au Japon (7)

    MF au Japon (7) MF au Japon (7)

    MF au Japon (7) MF au Japon (7)


    1 commentaire
  • Avec MF

     

    Vagues de dédicaces au Arrasu Nihon Matsuri Vagues de dédicaces au Arrasu Nihon Matsuri

    Vagues de dédicaces au Arrasu Nihon Matsuri Vagues de dédicaces au Arrasu Nihon Matsuri

    Vagues de dédicaces au Arrasu Nihon Matsuri

    Vagues de dédicaces au Arrasu Nihon Matsuri Vagues de dédicaces au Arrasu Nihon Matsuri


    2 commentaires
  • D'Amélia B. (Corotzilleuse historique, ancienne TL)

    Comment ? Un festival sur le Japon ?! Où ça ? Arras ?!

    Je chevauche mon panda et me voilà au Arrasu Nihon Matsuri (アラス日本祭り)

    Quoi qu'un peu petit ce festival valait vraiment le coup d’œil.

    Effectivement, il y avait quelques petits chalets disposés le long de la rue qui proposaient diverses choses et les commerces, leurs faisant face, étaient tous en partenariat avec le festival. Les vitrines ont été remises au goût du jour pour l'occasion. Ils distribuaient également des programmes afin de connaître la raison de cet attroupement de Pikachus dans la Rue des Balances.

    Vous l'aurez deviné, un concours de « cosplay » a été organisé le samedi et le dimanche, je n'y ai pas participé pour une raison évidente, leurs laisser une chance de gagner … hum.

     Ce dimanche, j'ai eu la chance d'assister à une vraie cérémonie du thé. D'après le gentil monsieur de la démonstration, c'est considéré comme un art martial qui n'était pratiqué que par les hommes à une époque. C'est également un moment de détente et de partage entre l'hôte et ses invités. Quant à monsieur Thé, il était vêtu d'un kimono très ample qui pourrait s'apparenter au Hakama (). Il faisait des mouvements d'une précision déconcertante avec une grande concentration. Celui-ci nous a préparé de l’Usucha (薄茶) autrement dit thé léger avec de petits gâteaux secs.

    Le restaurant « Couleurs des champs » pas très japonais, je vous l'accorde, proposait un menu spécial pour le festival ainsi qu'un petit stand qui, à certaines heures, proposait aux passants des spécialités typiquement japonaises – un bouillon dont j'ai complètement oublié le nom, des macarons au thé vert et surtout, ma révélation : Des Okonomiyaki (お好み焼き) une sorte de mini crêpe à manger comme un tacos, avec du choux, des algues et pleins d'autres choses.

    Ah et j'allais oublier, une démonstration culinaire chez « Cuisine et Couleurs ».

    Il y avait un stand rétro gaming avec quelques imports japonais en vitrine et des consoles japonaises à disposition : NES (Nintendo Entertainment System), SNES (Super Nintendo), Sega Dreamcast et Nintendo64. Ce qui m'a valu une cuisante défaite sur MarioKart64 face à un gamin de 10 ans …

    L'association «Amicale Franco-Japonaise» était également présente pour représenter l'association et nous faisait des démonstration d'Origami (折り紙) - petites sculptures de papier - ainsi que de la calligraphie, ils proposaient un graffiti personnalisé à ceux qui le souhaitaient.

    Le stand d'à côté vendait des Bonzaï (盆栽) ou « petit arbre » qui est le symbole japonais par excellence.

    Et enfin, l'équipe de CapNord nous accueillaient à bras ouvert en nous proposant un large choix de produits – mangas, comics … etc – tandis que face au magasin se trouvait « the » chalet, celui des dédicaces où se trouvaient : Mig, Mojojojo, Dreamy, aAlex, Delfine et Florent Chavouet, qui nous présentaient leurs derniers ouvrages, voyez-vous. (Hum)

    Que fut ma surprise, quand je vis notre Florent national – qui n'a pas pris une ride disons le – dans ce fameux chalet. J'ai n'ai pas pu m'empêcher d'aller le voir avec un sourire jusqu'aux oreilles pour qu'il griffonne sur mes nouveaux bouquins. Il présentait Tokyo Sanpo, Manabeshima et son dernier livre d'un tout autre registre : « Petites coupures à Shioguni ».

    Tous les auteurs étaient très chaleureux et souriants, si j'avais pu tout acheter je l'aurais fait, mais mon compte en banque ne me le permet pas. C'est pourquoi j'ai tenté de me faire pardonner en leurs offrant des petits gâteaux en guise de bienvenue et pour qu'ils aient envie de revenir nous voir l'an prochain. La bouffe est un argument de taille, n'est-ce pas ? Ah ah.


    En tout cas, j'espère vraiment que cette initiative pourra être renouvelée l'an prochain. Un grand merci à l'équipe du festival sans qui tout ça n'aurait pas été possible, aux commerçants qui étaient très investis et surtout à la ville d'Arras d'avoir permis à ce projet d'exister. 


    3 commentaires
  • Je ne regrette ma sortie de samedi après-midi, car hier à Arras, pendant le festival japonais, j'ai croisé une partie de la bande de Kokekokko (Delphine, Dreamy Priscilla Moore,  aAlex, et bien sûr l'ami Florent Chavouet) qui se sont bien lâchés pour vous faire plaisir !

    A voir (en vrai) très prochainement au CDI du lycée (image à cliquer)

    Dédicaces des Kokekokko

    Ils y restent encore quelques heures, courez-y vite !


    1 commentaire
  • Avec MF et Isabelle L.

    Origami, gastronomie, bonzaï, dédicaces, Cosplay, jeux, etc, ...

    Pendant 2 jours (15 & 16 nov), la capitale du Pas-de-Calais se met à l'heure japonaise !

    Retrouver le programme détaillé ici (et s'il ne s'affiche pas correctement, cliquez ici)

    Et suivez les dernières infos sur la page Facebook dédiée.


    2 commentaires
  • De Victoria

    blog et cuisine japonaise toujours

    Cliquez sur l'image pour visiter la page :


    votre commentaire
  • Quelques semaines après la tragédie de l'Ontake (une cinquantaine de morts), le magazine Zoom Japon fait sa Une sur les Volcans et développe largement la question des risques naturels et technologiques... mais aussi le côté culturel (littérature surtout et quelques mangas et films)

    Un article m'a tout particulièrement intéressé, sur l'histoire d'une jeune femme moderne et courageuse, Yumi. Après la catastrophe de 2011, elle a décidé de quitter la ville pour devenir agricultrice dans la région du Tôhoku, un territoire dévasté par le tsunami et pollué par les fuites nucléaires, à l'économie sinistrée ... et aux mœurs conservatrices. Quel(s) défi(s) !

    Et comme toujours, les pages "culture" sont très riches, les pages "zoom gourmand" regorgent de recettes et conseils cuisines ... et les pages "visite" et "voyages" donnent des fourmis dans les jambes !

    Sans oublier les indispensables pages pubs et annonces en tous genres (avec des liens malins qui renvoient vers les sites en question).

     


    votre commentaire
  • Avec Victoria

    "Les Johatsus, c'est à dire les évaporés, ces japonais qui du jour au lendemain, de leur plein grés quittent leur famille, leur emploi, leur vie quotidienne et s'évaporent dans la nature. On estime qu'ils 100 000 par an à fuir leur vie pour s'en bricoler une autre"

    Cliquez l'image pour écouter l'émission de France Inter, un jour dans le monde

    Les évaporés au Japon


    1 commentaire
  • De MF

    Série : prendre le métro au Japon

     
    Bien sûr, la première fois, cela semble très compliqué. La deuxième aussi! Après ça va mieux. On apprend à déchiffrer le plan du métro et à utiliser un distributeur de titres de transport.
     
    En fait, le prix varie en fonction de la distance parcourue. Il s'agit ici du métro d'Osaka. En tout cas, pas de panique, un employé n'est jamais bien loin. Il vous indiquera comment faire.
     
    Dans les couloirs du métro, aux heures de pointe, on respecte un sens de circulation afin de fluidifier le flot ininterrompu de voyageurs. Les flèches au sol indiquent comment aborder les escaliers.
     
    Bon voyage !
     

    MF au Japon (6) MF au Japon (6)

    MF au Japon (6)


    votre commentaire
  • De MF

    Série Abeno Harukas


    A Osaka, face à la gare de Tennoji, se dresse désormais la tour Abeno Harukas. Haute de 300m, elle domine toute la région et offre aux visiteurs un panorama à couper le souffle.  Pour profiter de la vue, il faut gagner les derniers étages du complexe (58 à 60) grâce à un ascenseur spectaculaire. Inauguré en mars dernier, le gratte-ciel comporte également un hôtel, un musée, un centre commercial... Je m'y suis rendu mercredi dernier. Le ciel était bleu. Autour de nous, partout la ville tentaculaire... 

    Photos cliquables :

    MF au Japon (5)

    MF au Japon (5) MF au Japon (5)

    MF au Japon (5) MF au Japon (5)


    votre commentaire
  • De MF

    Je vous recommande chaudement la pop electro de Sakanaction qui sort son 10e single. 
    Ici,

    Un peu de musique

    ici,

    Un peu de musique

    et ici aussi :
       


    2 commentaires
  • De Victoria

    Dans un article du New-York Times, ce l'on mange au petit-déjeuner selon qu'on habite Tokyo, Paris, Istambul ou Amsterdam. L'article est en anglais mais on peut se contenter des photos.

    Cliquez vers l'article:

    Ce que les enfants petit-déjeunent tout autour du monde


    votre commentaire
  • Je reviens de Still the water vu à l'Hippodrome de Douai en VO.
     
    Très très beau film, très délicat, très subtil ... Je comprends encore moins qu'il soit reparti de Cannes sans récompense.
     
     

    Still the water de Naomi Kawase

     
    Les 2 adolescents (Kyoko : Jun Yoshinaga et Kaito : Nijiro Murakami), et notamment la jeune Kyoko, jouent à la perfection et portent le très beau récit du film avec une grande délicatesse !
     
    Les paysages maritimes, et surtout les images de vagues et de ciel sont magnifiées. Le vent est même un acteur dans le film.
     
    Le film a des côtés ésotériques (chamanisme, vieux sages, musiques et chants traditionnels ... on est dans le Japon des îles, donc le Japon rural), d'autant plus que tout n'est pas dit des histoires de famille.
     
    Le film est aussi d'une grande lenteur, dans certains plans fixes ou en mouvement à vélo, dans les dialogues qui laissent le temps à des longs silences, dans l'agonie de la mère de l'héroïne, un des moments les plus émouvants du film.
     
    Et pourtant, le film est à portée universelle avec l'importance de la nature et des mythes, l'importance de la famille et même de la filiation, et surtout, comment, à l'âge adolescent, on quitte l'amour tendre de ses parents pour découvrir l'amour charnel avec l'autre.
     
    A voir absolument.
     

     


    1 commentaire
  • Dans le journal Le Monde, Thierry Marx & Hiroshi Sasaki parlent de cuisine japonaise :


    1 commentaire
  • On vous a déjà parlé d'Issekinicho et de leur BD collective (Kokekokkô) avec, entre-autres, F. Chavouet.

    Une partie de l'équipe sera en dédicace près de chez nous, à Arras ... mais aussi ailleurs.

    Issekinicho en dédicaces à Arras


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique