• Arrasu Nihon Matsuri par Amélia

    D'Amélia B. (Corotzilleuse historique, ancienne TL)

    Comment ? Un festival sur le Japon ?! Où ça ? Arras ?!

    Je chevauche mon panda et me voilà au Arrasu Nihon Matsuri (アラス日本祭り)

    Quoi qu'un peu petit ce festival valait vraiment le coup d’œil.

    Effectivement, il y avait quelques petits chalets disposés le long de la rue qui proposaient diverses choses et les commerces, leurs faisant face, étaient tous en partenariat avec le festival. Les vitrines ont été remises au goût du jour pour l'occasion. Ils distribuaient également des programmes afin de connaître la raison de cet attroupement de Pikachus dans la Rue des Balances.

    Vous l'aurez deviné, un concours de « cosplay » a été organisé le samedi et le dimanche, je n'y ai pas participé pour une raison évidente, leurs laisser une chance de gagner … hum.

     Ce dimanche, j'ai eu la chance d'assister à une vraie cérémonie du thé. D'après le gentil monsieur de la démonstration, c'est considéré comme un art martial qui n'était pratiqué que par les hommes à une époque. C'est également un moment de détente et de partage entre l'hôte et ses invités. Quant à monsieur Thé, il était vêtu d'un kimono très ample qui pourrait s'apparenter au Hakama (). Il faisait des mouvements d'une précision déconcertante avec une grande concentration. Celui-ci nous a préparé de l’Usucha (薄茶) autrement dit thé léger avec de petits gâteaux secs.

    Le restaurant « Couleurs des champs » pas très japonais, je vous l'accorde, proposait un menu spécial pour le festival ainsi qu'un petit stand qui, à certaines heures, proposait aux passants des spécialités typiquement japonaises – un bouillon dont j'ai complètement oublié le nom, des macarons au thé vert et surtout, ma révélation : Des Okonomiyaki (お好み焼き) une sorte de mini crêpe à manger comme un tacos, avec du choux, des algues et pleins d'autres choses.

    Ah et j'allais oublier, une démonstration culinaire chez « Cuisine et Couleurs ».

    Il y avait un stand rétro gaming avec quelques imports japonais en vitrine et des consoles japonaises à disposition : NES (Nintendo Entertainment System), SNES (Super Nintendo), Sega Dreamcast et Nintendo64. Ce qui m'a valu une cuisante défaite sur MarioKart64 face à un gamin de 10 ans …

    L'association «Amicale Franco-Japonaise» était également présente pour représenter l'association et nous faisait des démonstration d'Origami (折り紙) - petites sculptures de papier - ainsi que de la calligraphie, ils proposaient un graffiti personnalisé à ceux qui le souhaitaient.

    Le stand d'à côté vendait des Bonzaï (盆栽) ou « petit arbre » qui est le symbole japonais par excellence.

    Et enfin, l'équipe de CapNord nous accueillaient à bras ouvert en nous proposant un large choix de produits – mangas, comics … etc – tandis que face au magasin se trouvait « the » chalet, celui des dédicaces où se trouvaient : Mig, Mojojojo, Dreamy, aAlex, Delfine et Florent Chavouet, qui nous présentaient leurs derniers ouvrages, voyez-vous. (Hum)

    Que fut ma surprise, quand je vis notre Florent national – qui n'a pas pris une ride disons le – dans ce fameux chalet. J'ai n'ai pas pu m'empêcher d'aller le voir avec un sourire jusqu'aux oreilles pour qu'il griffonne sur mes nouveaux bouquins. Il présentait Tokyo Sanpo, Manabeshima et son dernier livre d'un tout autre registre : « Petites coupures à Shioguni ».

    Tous les auteurs étaient très chaleureux et souriants, si j'avais pu tout acheter je l'aurais fait, mais mon compte en banque ne me le permet pas. C'est pourquoi j'ai tenté de me faire pardonner en leurs offrant des petits gâteaux en guise de bienvenue et pour qu'ils aient envie de revenir nous voir l'an prochain. La bouffe est un argument de taille, n'est-ce pas ? Ah ah.


    En tout cas, j'espère vraiment que cette initiative pourra être renouvelée l'an prochain. Un grand merci à l'équipe du festival sans qui tout ça n'aurait pas été possible, aux commerçants qui étaient très investis et surtout à la ville d'Arras d'avoir permis à ce projet d'exister. 


  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Novembre 2014 à 15:56

    Immenses MERCIS à Amélia pour ses photos et commentaires

    Qu'elle soit rassurée, le festival reviendra l'an prochain, le maire s'y est engagé ici

    Et pour prolonger, d'autres articles de la Voix du nord ici et encore ici avec pleins de photos.

    2
    Florent
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 11:07

    Très bon reportage! On reconnait la qualité de la journaliste à ne dévoiler que la plus limpide sobriété des auteurs présents sur place! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 11:54

    Ah ah ! Merci ! C'était un plaisir pour moi de faire cet article. Il se trouve que je connais les personnes qui organisent le festival, je vais essayer de m'inclure dans le staff l'an prochain - pour être vraiment au cœur du Arrasu Nihon Matsuri - et pourquoi pas avec mon nouvel acolyte "CAMERA".

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :